Aktion Gemeinwohl!

Gemeinsam vom Mangel in die Fülle

VIII. L’Etre Humain doit être le Gardeur du Monde

Le patriarcat a laissé une trace de dévastation en vue de maniement de la nature. Jadis la Mésopotamie était un paysage fleurissant. Aujourd’hui cette région est en grande partie un désert. Voilà avant 12.000 ans – le début de l’âge géologique „Quintaer“, l’Afrique du Nord était un jardin fleurissant. Aujourd’hui ce paradis naturel porte un nom connu: le désert du Sahara. Partout, les déserts se répandent et la cause pour ça est toujours la même: l’exploitation abusive et donc un maniement irresponsable de la nature.

En vue des forêts équatoriaux nous voyons un résultat semblable. Les entreprises multinationaux les défrichent  constamment croissants peuplements des forêts tropiques afin d’exploiter les surfaces “libres” pour cultiver monocultures inférieures. Au jour le jour, le “poumons vert” de notre planète s’amoindrit.

En vue de la surexploitation des ressources naturelles du sous-sol, nous voyons des conditions similaires. Principalement ce sont les groupes pétroliers multinationaux qui extraient du pétrole de toutes les parties du monde qui ne se tracassent pas le moins du monde pour les retombées. Si on regarde le delta du Niger on voit un paysage fluvial aride et intoxiqué qui présente tous les caractéristiques d’un scénario dernier-jour. De plus on ne peut pas encore cerner quelles complications à long terme le fiasco dans le golfe du Mexique engendra, causé par le groupe multinational pétrolier BP.

Si nous réalisons une analyse dégâts- avantages des plus que 430 centrales nucléaires du monde, nous arrivons à la conclusion que les dégâts sont plus hauts que leur avantage comme producteur électrique. Les grandes catastrophes des centrales nucléaires à Tchernobyl (1986) et Fukushima (2011) preuvent de façon tragique quels dégâts un réacteur nucléaire hors de contrôle peut causer pour l’homme et son environnement.

Davantage: la quantité totale des déchets radioactifs (jusqu’à présent conservés provisoirement) s’élève à plus de 300.000 tonnes. Les périodes de décroissance des produits radioactifs s’élève au domaine de beaucoup de milliards d’ans.

Il n’y a pas de lieu de stockage pour cette matière dangereuse qui peut préserver sûrement l’homme et la nature du rayonnement radioactive. On ne peut pas accepter que la dépouille d’une technologie en principe dangereuse hypothèque de  générations suivantes innombrables.

Il faut qu’on donne un coup d’arrêt à la surexploitation sans scrupule et l’intoxication de notre planète. En particulier dans ce domaine tous les gens s’obligeant au bien commun sont appelés à se mobiliser. Il faut que l’homme se considère comme gardeur du monde qui préserve Faune et Flore, à défaut de les détruire par exploitation abusive et dévastation de l’environnement.

  • L’homme doit être le gardeur du monde
  • Interdiction des déforestations par de groupes internationaux
  • Chaque arbre abattu doit être remplacé par un nouveau
  • Déclassement le plus vite possible de toutes les centrales nucléaires
  • Lancement forcé d’entraînements électriques – réduction drastique de la demande d’énergie nucléaire, pétrole, gaz naturel et charbon

 

[download id= »3″]

Dieser Post ist auch verfügbar auf: Néerlandais, Anglais, Allemand, Russe, Espagnol